☂ ♫

Archive for août 2009|Monthly archive page

E1 #001 Abordages

In Cerveautage, Flash-forward, Sujet on 7 août 2009 at 1:17

Les arbres défilent rapidement derrière les vitres du bus. Le Soleil baigne la végétation d’une belle lumière matinale. Les prés sont magnifiques. Je ne pense à rien, je regarde juste les feuilles encore vertes qui s’agitent doucement au bord de la route. C’est l’un des avantages de ne pas habiter downtown. Ce trajet matinal, écouteurs vissés dans les oreilles, est un moment de détente et d’éveil que j’apprécie énormément. Ça m’avait presque manqué pendant ces longues vacances.

On est en septembre mais dans le bus, tout le monde est en tee-shirt. Le chauffeur est nouveau : je ne l’ai jamais vu l’an dernier. Loin d’être tout jeune, il a les cheveux blancs et porte une chemise bleu clair. Son métier doit lui plaire parce qu’il sourit. Il bavarde tranquillement avec une jeune fille brune plutôt jolie. Je ne discute jamais avec les chauffeurs. Peut-être que je les imagine inintéressants, peut-être que je les snobe. Mais on dira plutôt que c’est une question de sécurité, ou de respect.

feuilles soleil

Arrivée devant l’école. Le Soleil me réchauffe le visage pendant que les étudiants avancent vers l’entrée. Certains se reconnaissent, se disent bonjour, s’embrassent. Je suis le seul à rester planté dehors, dans la rue. Je ne veux pas entrer, pas tout de suite. Je ne sais pas du tout ce qui m’attend.

Il y a des adultes ici. Je me demande si les gens qui passent devant moi sont des étudiants ou des professeurs. Les enseignants n’ont-ils pas une entrée qui leur est réservée de l’autre côté du bâtiment ?

La façade de l’école est très belle. Toute l’école est très belle et ensoleillée et animée. Ça fait plaisir : les élèves rentrent avec le sourire. Pas comme au lycée. Je commence à m’avancer. Je retire mes écouteurs et dépose mon mp3 dans mon sac qui est étrangement léger. Allons-nous recevoir notre matériel aujourd’hui ? Comment va se passer la semaine d’intégration ?

Je me retrouve enfin face à la porte d’entrée. Je la pousse doucement et entre dans l’école. Un pas, puis deux… une jeune fille s’approche de moi et demande si je suis en première année. Elle aussi découvre l’école et elle semble ravie. Cette première journée s’annonce très bien partie.

Le soir-même je rentre chez moi et m’affale sur mon lit, les bras pendant dans le vide de chaque côté du matelas. Tout cela serait merveilleux. Peut-être que ça se passera comme ça. But maybe not.

Quatorze

Publicités